Témoignages

Témoignage de Mme Olive Frenette


Témoignage de Mme Thérèse Fortin


Texte de Lorraine Pagé, ex-présidente de la CSQ, que vous pouvez reproduire en tout ou en partie, en mentionnant la provenance.


Témoignage de M. Georges Lefrançois


La vie de Laure Gaudreault se résume donc comme une suite de fidélités à ses engagements, à son milieu, à sa langue, au monde de l’éducation et à la jeunesse, au syndicalisme… Extrait d’une lettre de recommandation de Serge Gauthier, Ph.D., historien et ethnologue, pour l’émission du timbre-poste.


Quelle femme visionnaire! Dotée d’une vive intelligence et d’une volonté capable de relever tous les défis. Elle a réalisé son rêve. Stéphanette Potvin-Tardif, vice-présidente de la CSQ dans les années 50.


Avec quelle attention soutenue et quelle simplicité cette femme convaincue et convaincante peut écouter, interroger, interpeler et communiquer son enthousiasme et le fruit de son expérience. Thérèse Baron, vice-présidente de la CSQ dans les années 60.


« J’avais environ 9 ans quand j’ai connu Laure Gaudreault par le biais de ma sœur Juliette Tremblay, institutrice. Je me souviens des réunions très fréquentes que Laure Gaudreault, sa sœur Antoinette et ma sœur tenaient dans le salon très modeste de mes parents. Cette personne Laure, était toujours très souriante et était toujours très intéressée à parler avec ma mère (Laure Guay). Elle avait une particularité, pour l’enfant que j’étais, elle boitait; mais ne manquait jamais de me caresser la joue avec son plus beau sourire. C’est avec grand plaisir que j’ai constaté qu’en  reconnaissance de ce qu’a été Laure Gaudreault une Fondation perpétue sa mémoire. » Pamphile Tremblay, né en 1927